21sept2020

Cognac : premières vendanges de variétés de vignes résistantesBNIC, Communiqué,

INFORMATION PRESSE

21.09.2020

 

Cognac : premières vendanges de variétés de vignes résistantes

Pour la première fois, la filière Cognac a récolté à l’échelle de la pratique les nouvelles variétés de vignes résistantes au mildiou et à l’oïdium issues des programmes de recherche de la Station Viticole du BNIC. Les six parcelles expérimentales d’un hectare implantées en 2018 et 2019 sont le fruit d’un travail collectif de recherche d’une vingtaine d’années en partenariat avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), et les acteurs de la filière Cognac. Cette démarche a pour objectifs à terme de réduire les traitements phytosanitaires tout en contribuant à l’adaptation au changement climatique.

© BNIC / Serge Detalle

Les premières vendanges de parcelles de variétés de vignes résistantes viennent de s’achever. À l’issue de cette récolte, les raisins sont vinifiés et les vins seront distillés dans les conditions de la pratique.

Cette première campagne à grande échelle permet de mieux appréhender les caractéristiques culturales de ces nouvelles variétés (résistance aux maladies, comportement à la récolte mécanique, etc.) ainsi que les qualités œnologiques des raisins et le profil des eaux-de-vie obtenues.

La filière Cognac œuvre depuis de nombreuses années pour préserver son terroir et ses ressources naturelles. Dans ce contexte, elle s’est engagée dans un programme de recherche ambitieux et de long terme sur ces nouvelles variétés de vignes. Celles-ci devraient permettre à terme de :

  • diminuer jusqu’à 90 % les traitements phytosanitaires contre le mildiou et l’oïdium, principales maladies affectant la vigne ;
  • produire des vins de distillation correspondant aux exigences qualitatives de la production du Cognac ;
  • anticiper les effets du changement climatique.

Ce programme de filière est mené en partenariat avec des viticulteurs, des maisons de négoce et des établissements régionaux de formation agricole* qui ont mis à disposition des parcelles de leurs exploitations pour ces expérimentations.

* Domaines Camus, Domaines Hennessy, Domaines Jean Martell, Domaines Rémy Martin, Fondation Fougerat, Lycée Agricole de Saintes, Michel Raoux/Courvoisier, SCEA vignobles Brisson

A propos de la Station Viticole du BNIC

La Station Viticole est le pôle Scientifique et Technique de l’interprofession du Cognac (BNIC). C’est également un Institut de filière (Institut Technique Agro Industriel) reconnu par le ministère de l’Agriculture. Son équipe de 25 ingénieurs, techniciens, chercheurs, couvre toute la chaîne de production et de mise en marché du Cognac, de la qualité du plant de vigne à la sécurité du consommateur. Ses laboratoires d’analyse à la pointe (accrédités par le Comité français d’accréditation Cofrac), ses dispositifs expérimentaux au vignoble, ses installations pilotes de vinification et de distillation lui permettent de prendre en compte de façon intégrée les questions techniques posées par les entreprises de production et de négoce de la filière.
Les principaux sujets d’actualité, en réponse aux attentes de la filière Cognac, sont notamment le déploiement de la certification environnementale Cognac auprès des viticulteurs de l’appellation, la production viticole durable, le développement de nouvelles variétés de vigne résistantes aux maladies et adaptées au changement climatique, l’innovation en distillation vers un procédé plus économe en énergie, la qualité des produits, la sécurité du consommateur et la responsabilité sociétale de la filière.
Elle bénéficie d’un réseau important de partenariats à l’échelon national et international avec des organismes de recherche et d’analyse dans le domaine de la vigne, du vin et des boissons spiritueuses.

Pour en savoir plus https://www.cognac.fr/bnic/la-station-viticole/