La région de l’appellation Cognac est d’une extrême richesse en termes de savoir-faire et de techniques.

Les métiers liés à l’élaboration et à la commercialisation des cognacs se démarquent par leur grande variété. Chaque profession est un maillon indispensable de la production de l’eau-de-vie. Exigence, traditions et passion participent à son authenticité et à son rayonnement.

A la découverte des métiersdu Cognac


L’élaboration du cognac

La commercialisation du cognac

Les autres métiers du cognac

Les métiers de l'élaborationdu Cognac


  • Le pépiniériste

    Le pépiniériste donne naissance aux pieds de vigne par le greffage, assemblant un porte-greffe et un greffon. Ces deux éléments cicatrisent ensemble (par la stratification) avant d’être plantés en pépinière afin de développer les premières racines.

  • Le viticulteur

    La viticultrice ou le viticulteur intervient dès la genèse en assurant la plantation et le renouvellement des ceps de vignes, elle/il assure également la tenue et l’entretien de la vigne jusqu’à sa vendange. Habituellement, elle/il vend sa récolte après en avoir assuré la vinification, transformant ainsi le sucre récolté en alcool, veillant autant à la quantité qu’à la qualité de l’alcool fermenté.

4280

4280

viticulteurs

Le saviez-vous ?

{

Suivant la taille de l’exploitation, le viticulteur peut être amené à couvrir toutes ces activités, de la plantation jusqu’au vieillissement de l’eau-de-vie, conférant toute son âme au cognac auquel il donne vie. Certains peuvent également commercialiser tout, ou, une partie de leur production en bouteille.

alambic charentais cognac
  • Le distillateur

    Le distillateur est un véritable alchimiste, son rôle est de sublimer le vin en eau-de-vie, concentrant ainsi les arômes. Son statut prend plusieurs formes : bouilleur de cru ou bouilleur de profession.

3518

3518

bouilleurs de crus

Le bouilleur de cru est un viticulteur qui distille ses propres vins ou les fait distiller à façon.

117

117

bouilleurs de profession

Le bouilleur de profession est un distillateur professionnel. Il achète des vins et revend ensuite les eaux-de-vie, ou il peut distiller à façon pour le compte d’autrui.

  • Le maître de chai

    Le maître de chai est le garant des choix aromatiques et des styles de chacune des 271 maisons de cognac. Il supervise la production du cognac, de la sélection des eaux-de-vie jusqu’à l’assemblage. Il surveille et élève les eaux-de-vie tout au long de leur vieillissement, entre fûts neufs ou roux, chais secs ou humides. Il déguste régulièrement les eaux-de-vie afin d’identifier celles qui sont prêtes à assembler et celle qui ont encore besoin de temps pour arriver à leur plénitude.

Les métiers de la commercialisationdu Cognac


courtier-vin-spiritueux-cognac
  • Le courtier en vin et spiritueux

    Le courtier en vins et spiritueux (autrement appelé « courtier de campagne ») : il sillonne les routes à la recherche d’eaux-de-vie, mettant en relation viticulteurs et négociants. Cet acteur majeur est un trait d’union entre viticulteur et négoce.

  • les métiers liés au marketing, au packaging et au design

    Enfin, viennent les métiers liés au marketing, au packaging et au design : spécialistes du marketing, verriers, bouchonniers, cartonniers et imprimeurs qui vont donner son enveloppe au cognac.

Les autres métiersdu Cognac


  • Le chaudronnier

    Le chaudronnier, véritable artisan du cuivre, conçoit et fabrique l’alambic charentais afin d’équiper les distilleries. Aujourd’hui, il fait évoluer son métier vers la mise à disposition d’outils visant à automatiser de plus en plus la distillation.

  • Le tonnelier

    Le tonnelier est l’ébéniste du cognac. A partir du merrain extrait des chênes, et par l’assemblage des douelles, fabrique les fûts destinés au vieillissement du cognac. Après avoir formé le fût, il va opérer un bousinage afin de développer les arômes du bois, tels la vanille et le pain grillé.

Cognac

En savoir plus surCulture Cognac

Cognac, une filière génératrice d’emplois


La filière Cognac est l’une des plus importantes de sa région. Avec 17 000 emplois directs, elle représente à elle seule 50 % de la population agricole locale. Il s’agit du premier secteur employeur régional avec environ 60 000 personnes qui en vivent sur une population totale de moins d’un million d’habitants.

De la conception à l’élaboration, chaque métier apporte sa personnalité et sa spécificité à la production du cognac. Héritées de siècles de tradition et en constante évolution et perfectionnement, ces professions interdépendantes constituent un patrimoine vivant et précieux. Passionnants et riches, ces métiers définissent à la fois l’authenticité, la modernité et la fiabilité nécessaires au renom mondial de cette eau-de-vie.

Ce qu’il faut retenir

{

  • La production de Cognac permet de faire vivre 60 000 personnes dans la région.
  • La viticulture charentaise compte à elle seule plus de 4 200 personnes.
  • Toute la filière œuvre pour un produit authentique et de qualité supérieure.

Les commentaires sont fermés.