Parole d’accompagnatrice technique : Eva Mondini, accompagnatrice technique indépendante sur la région de Bordeaux et des Charentes

Questions à Éva Mondini accompagnatrice technique indépendante sur la région de Bordeaux et des Charentes.

  

© : M. Chonenberger (CIVB)

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots  ?  

J’ai travaillé pour l’interprofession des Vins de Bordeaux puis je me suis installée à mon compte en tant qu’accompagnatrice technique indépendante. Je travaille en Charentes pour des producteurs depuis bientôt 2 ans. J’accompagne des collectifs de viticulteurs en partenariat avec la maison Hennessy mais aussi des entreprises viticoles individuelles sur tous les sujets, notamment l’environnement mais aussi la RSE, plutôt dans la région de Bordeaux. 

Ce qu’il y a d’intéressant dans la démarche de certification de la filière Cognac c’est qu’elle dépasse le « simple » HVE, et engage des enjeux sociétaux plus larges, liés au territoire tels que le voisinage ou encore la gestion de l’eau, bien spécifique à la région.

Ma spécificité ? Ce sont les démarches collectives. Quand j’ai des viticulteurs qui me sollicitent individuellement sur un même sujet, j’essaie de les regrouper pour qu’ils mutualisent les coûts et s’enrichissent des expériences de chacun.

Comment accompagnez-vous les viticulteurs souhaitant s’engager dans des pratiques écologiques  ? 

J’ai une grande diversité d’activités, mais sur la partie environnementale, il y a un point crucial : le diagnostic terrain. On commence par-là, puis on échange et on se forme en collectif. Mais je m’adapte à chacun individuellement, je prends le temps et dès qu’ils sont prêts, je les intègre aux groupes de certification.

Je n’ai jamais eu de difficulté car les viticulteurs, l’environnement ça leur parle. Ils ont certes beaucoup de contraintes (économiques, techniques etc…) mais il y a une vraie volonté de mieux faire contrairement à ce que peut penser l’opinion publique, il n’y a pas de résistance dans ce domaine.

Il y a une saturation administrative mais cela ne les empêche pas de prendre des initiatives remarquables. On est là pour les aider, chacun à son rythme, chacun avec ses propres contraintes.

Mon objectif : les rendre autonomes, mais la période des audits peut être stressante alors je les accompagne. Cela me permet aussi de voir la finalité et de rester dans le vrai sur les réalités du terrain.

Un conseil pour ceux qui passent les audits ?  

La Certification Environnementale Cognac & HVE à la fois elle est ancienne dans son contenu et récente dans son fonctionnement. On apprend en marchant. Il va falloir trouver l’équilibre. Les viticulteurs ne doivent pas perdre de vue que la démarche intègre les vrais enjeux du territoire, c’est important.

Il faut être capable d’exposer sa stratégie et de ne pas subir l’audit. Sur ce point, je les prépare et les aide à valoriser leur métier, leurs efforts, leur produit. Ça leur servira pour plein de choses.