À l’occasion d’une conférence de presse lors du salon Vinitech-Sifel le mardi 20 novembre 2018, la filière Cognac a détaillé ses objectifs et les spécificités de sa certification environnementale aux côtés de ses partenaires.

UNE APPROCHE AMBITIEUSE ET COLLECTIVE DE LA CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE COGNAC

• Après la mise en place du programme Référentiel Viticulture Durable comme première étape d’engagement, la filière Cognac souhaite accompagner les viticulteurs volontaires vers
la Certification Environnementale Cognac.
Délivrant également la certification HVE1 – permettant ainsi un statut officiel vis-à-vis des pouvoirs publics – cette certification est enrichie d’engagements spécifiques à la filière correspondant
aux bonnes pratiques existantes et à généraliser dans le vignoble comme par exemple :
– la gestion des effluents : aucun rejet dans le milieu naturel, un système de traitement, le recyclage des vinasses (50% en méthanisation et 50% en épandage pour un apport d’engrais naturel) ;
– la pulvérisation confinée : plus de 500 pulvérisateurs confinés vendus dans le vignoble ;
– les relations avec les riverains : invitation à nouer le dialogue avec ses voisins.

• La filière Cognac est une des premières filières viticoles françaises à porter et accompagner une démarche de ce niveau (HVE) à l’échelle collective à travers son interprofession (BNIC).

• L’objectif de la filière Cognac est de comptabiliser 50% des surfaces du vignoble sous certification environnementale d’ici 2025.
Elle confirme par ailleurs son objectif de 100% des viticulteurs engagés d’ici 2021.

« Sur ce domaine comme sur d’autres, seul on va plus vite mais ensemble, on va plus loin » rappelle Christophe Forget, viticulteur et vice-président du BNIC lors du point presse.

Les partenaires impliqués dans cette démarche ont témoigné des modalités de leur engagement auprès de l’interprofession : Laurent Duquesne, responsable du département Viticulture – pôle Viticulture-OEnologie – pour la Chambre d’Agriculture de Charente et Fabien Zedde directeur d’Ocacia, organisme certificateur.
Les premières exploitations certifiées ont été présentées :

• SCEA Vignobles Brisson
• EARL Domaine Dupuy
• EARL Canesson
• Bernard Laurichesse
• Domaines Jean Martell
• SAS Domaines Rémy Martin
• SARL SODEPA – Vignobles Hennessy

Enfin, l’interprofession a rappelé ses dernières avancées en matière de protection de l’environnement:

L’ENVIRONNEMENT INSCRIT POUR LA PREMIÈRE FOIS AU CAHIER DES CHARGES DE L’APPELLATION

À l’initiative des viticulteurs réunis au sein de l’Union Générale des Viticulteurs pour l’AOC Cognac, la filière Cognac, par l’intermédiaire de son ODG2 a décidé d’inscrire au cahier des charges de l’appellation deux mesures agro-environnementales pour limiter l’utilisation du désherbage chimique :
• l’interdiction du désherbage chimique des tournières ;
• l’interdiction du désherbage chimique total des parcelles de vignes ; sous tous les inter-rangs, la maîtrise de la végétation étant alors assurée par des moyens mécaniques.

Objectif : réduire de 50% l’utilisation des herbicides d’ici 2025.
Cet objectif entre en cohérence avec ceux énoncés dans le plan filière déposé aux États Généraux de l’Alimentation.