Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

UN LIEU, UNE VISION
POUR LA FILIÈRE COGNAC

La filière Cognac a décidé de doter son interprofession d’un nouveau siège. Le bâtiment sera situé au cœur de la ville de Cognac, au bord du fleuve Charente. Ce sera un nouveau lieu de collaboration, d’échanges et d’innovation, qui symbolisera l’attachement du Cognac à son passé et de sa confiance en son avenir.

Ce bâtiment sera ouvert aux professionnels du Cognac et réunira la centaine de collaborateurs du Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) (juristes, ingénieurs, techniciens, communicants, statisticiens, administratifs, informaticiens…). Il accueillera aussi les syndicats de la viticulture et du négoce. Ancré au cœur de l’aire d’appellation Cognac, il participera à l’attractivité et au dynamisme de tout un territoire.

Pour réaliser ce projet, le BNIC a sélectionné, à l’issue d’un appel d’offres, le groupe REDMAN, acteur pluridisciplinaire, engagé pour une ville inclusive et bas carbone, et qui intervient dans cette opération en tant que promoteur, associé aux architectes Wilmotte & Associés Architectes, Builders & Partners et Sempervirens paysagiste.

Cet investissement intervient dans un contexte de développement de la catégorie sur ses marchés et d’une volonté d’accompagner cette croissance de façon durable, et en résonance avec les grands enjeux de notre époque. La filière travaille de façon très déterminée à sa transition environnementale et souhaite pour cela déployer une politique de recherche et développement ambitieuse. C’est dans ce lieu que ces démarches environnementales seront coordonnées, ainsi que de nombreuses initiatives engageant le futur de la filière et son rayonnement international.

 

UN PROJET RÉPONDANT
AUX FORTS ENJEUX TERRITORIAUX

Avec ce projet, la filière au rayonnement international se redonne un centre emblématique sur ses terres d’origine.

Le bâtiment sera situé au cœur de la ville de Cognac, au bord du fleuve Charente. Ce sera un nouveau lieu de collaboration, d’échanges et d’innovation, qui symbolisera l’attachement du Cognac à son passé et sa confiance en son avenir.

Lieu de travail et de pilotage des grandes ambitions scientifiques et techniques de la filière, mais aussi d’accueil de partenaires privés ou institutionnels, il illustrera l’engagement de la filière Cognac en matière de développement durable et sa volonté de s’ancrer et d’investir dans son territoire et dans la ville de Cognac.

Au-delà de cet enjeu, l’ambition architecturale portée par ce bâtiment contribuera positivement à l’aménagement de la ville de Cognac et à son rayonnement. Cet investissement contribuera également au positionnement de la région comme territoire à fort potentiel innovant et à l’accélération de son rayonnement national et international.

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

TRANSVERSAL, COLLABORATIF
ET DURABLE

Le futur siège du BNIC renforcera la capacité de la filière à se projeter et à se saisir des enjeux de demain.

Véritable synthèse entre savoir-faire, valeurs et innovation, ce lieu sera résolument tourné vers l’avenir en répondant aux nouvelles configurations de travail collaboratives.

Cette nouvelle infrastructure proposera pour cela des espaces adaptés aux nouveaux usages et modes de travail (flex office, espaces de travail collaboratifs, équipements technologiques de pointe, espaces réceptifs et de formation interactifs).

Elle accueillera les élus et les salariés du BNIC dans des conditions optimales. Des espaces de travail seront proposés aux personnes et institutions qui accompagnent l’interprofession sur des sujets scientifiques, et accueillera aussi de façon plus ponctuelle des experts. Le futur siège sera également un lieu de recherche équipé de laboratoire, un lieu d’accueil et de formation depuis lequel seront pilotés les grands travaux de R&D de la filière, en lien notamment avec la transition environnementale et les grands enjeux sociétaux de demain.

 

ÉCO-CONCEPTION ET PRISE EN COMPTE DE L’ENVIRONNEMENT

Des bâtiments vertueux pour diminuer l’empreinte environnementale.

Véritable lieu ressource pour l’ensemble des acteurs de la filière, le futur siège hébergera de nouveaux équipements pour renforcer la recherche et développement et notamment sur la protection de l’environnement et le développement durable de la filière : adaptation au changement climatique, sobriété et gain d’efficacité énergétique dans les chaînes de valeur, développement de nouvelles variétés de la vigne résistantes aux maladies.

Le futur siège du BNIC renforcera la valorisation des savoir-faire liés au Cognac et la maîtrise des processus de fabrication et l’amélioration en continu des connaissances techniques et scientifiques stratégiques pour la filière (qualité et sécurité des process, défense des produits AOC, protection du consommateur).

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

L’ÉQUIPE PROJET

Le BNIC a confié la construction du futur siège de son interprofession, au promoteur REDMAN et à l’architecte de renommée internationale, Jean-Michel Wilmotte, fondateur de l’agence Wilmotte et Associés Architectes.

RDMAN, acteur clé de l’écosystème immobilier et urbain français, certifié B Corp*, intervient en qualité de mandataire principal du contrat de promotion immobilière (CPI) pour la construction de ce projet sur-mesure pour la filière Cognac. L’agence bordelaise du promoteur REDMAN va assurer le développement du projet. Un contrat de promotion immobilière lie le BNIC à REDMAN via une SCI créée en partenariat avec la Banque des Territoires.

Jean-Michel Wilmotte a créé sa propre agence d’architecture à Paris en 1975 et a travaillé sur près d’une centaine de projets à travers le monde comme la création d’un chai et l’extension du Château Pédesclaux à Pauillac en 2015 et, très récemment, le Grand Palais éphémère à Paris.

Wilmotte & Associés Architectes partage la conception avec l’agence Builders & Partners. Cette structure suit toutes les phases de développement du futur siège du BNIC et assurera le suivi de chantier au quotidien.

La conception d’un jardin paysager mettant en valeur les différents crus du Cognac et les lumières des Charentes a quant à elle été confiée à Frédéric-Charles Aillet de l’agence Sempervirens Paysagistes.

UN PROJET ACCOMPAGNÉ PAR LA BANQUE DES TERRITOIRES

La Banque des Territoires accompagne le BNIC sur la structuration financière et juridique de son projet depuis trois ans.

Outre les expertises techniques mises à disposition du BNIC tout au long de sa réflexion, la Banque des Territoires est aussi co-investisseur à hauteur de 29 % aux côtés du BNIC dans la SCI constituée spécifiquement pour réaliser et porter cette opération immobilière emblématique et structurante pour la filière du Cognac.

La Banque des Territoires joue ici son rôle de partenaire pour contribuer au rayonnement et à l’attractivité de la ville de Cognac qui travaille activement à la redynamisation de son centre-ville dans le cadre du programme national Action Cœur de Ville.

Le projet est aussi accompagné par des partenaires financiers locaux majeurs tels que la Caisse d’Epargne Aquitaine-Poitou-Charentes, Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, Crédit Agricole Charente-Périgord et Crédit Mutuel Sud-Ouest.

UN CAMPUS PAYSAGER EN BORD DE FLEUVE

Le projet imaginé traduit au mieux les intentions du BNIC en matière d’intégration architecturale et de fonctionnalité.

L’équipe projet signe à la fois un programme sobre et moderne, recourant aux matériaux traditionnels caractéristiques de la Charente.

Le terrain sur lequel il sera bâti est à la lisière immédiate du centre-ville. Une place à la fois urbaine et paysagère, rappelant le lien du Cognac avec le fleuve Charente, première voie d’exportation historique des barriques aux quatre coins du monde.
Le programme est réparti dans trois bâtiments plutôt que de tout concentrer dans un seul volume, à l’instar des fermes charentaises. Chaque composante du projet se trouve clairement identifiée dans un système de campus plaçant la nature au centre.

L’implantation des bâtiments reconstitue une grande cour plantée, occupée par une série dix tilleuls octogénaires, deux marronniers et un hêtre, présents sur le site et qu’il était impératif pour Jean-Michel Wilmotte de préserver, comme faisant partie du patrimoine. La diffraction en plusieurs bâtiments laisse de la place aux espaces naturels. Une passerelle relie les différentes entités.

UNE EXPRESSION ARCHITECTURALE INSPIRÉE PAR LE COGNAC

L’écriture architecturale du nouveau BNIC privilégie l’ouverture sur la ville et sur le paysage environnant.

De grandes baies vitrées offrent des transparences à travers les bâtiments de l’est à l’ouest de la parcelle, du centre de la ville aux rives de la Charente, reflétant l’ouverture de la filière sur le monde. Pour les utilisateurs du BNIC, ces surfaces vitrées mettent les espaces de travail en communication directe avec la nature. Sur les parties opaques, grandes parois minérales évoquant des formations naturelles, les silhouettes de flacons de Cognac sont incisées en bas-relief.

 

L’identité de l’appellation trouve à travers ces bouteilles une expression architecturale unique et un élément d’accueil, déployée sur les 140 mètres de la façade principale tournée vers la Charente.

Les matériaux forment un tout cohérant, renvoyant à l’univers du Cognac.

La filière entend ainsi accompagner la croissance en maintenant la qualité, la compétitivité des exploitations viticoles et des entreprises de négoce et la garantie de l’accès au marché des produits. Cet espace assurera aussi des activités de formation, valorisera la transmission des connaissances et des savoir-faire et favorisera les initiatives en matière de vulgarisation et de diffusion des connaissances.

INSPIRATION COGNAC : LE PARC DES 4 ÉLÉMENTS

Le projet tire parti de toutes les contraintes et cherche à les transformer en atout, de l’intégration des éléments existants à la prise en compte des risques d’inondation, en accord avec le PPRI (plan de prévention des risques inondation).

La légère surélévation des bâtiments place leur rez-de-chaussée au-dessus de la ligne de crue centennale de la Charente. L’emprise du bâti est « transparente à l’eau », comme les parties ouest de la parcelle, réaménagée en jardins c’est-à-dire qu’elles peuvent durant les crues être inondées sans perturber le fonctionnement du bâtiment. Le paysage qui l’entoure prend un aspect particulier propre à ces périodes de hautes-eaux. En dehors des crues, l’eau est présente de façon permanente dans le jardin du BNIC, suivant la volonté de l’architecte et du paysagiste.

La terre, la roche apparaissent sous différentes formes dans des petits salons du jardin qui renvoient aux six terroirs qui constituent l’appellation : Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies, Fins Bois, Bons Bois et Bois Ordinaires ou à Terroirs.

L’aménagement de ces espaces s’appuie sur la tranche géologique, avec un béton de terre qui restitue la granulométrie et la colorimétrie des leurs sols caractérisant les six terroirs.

L’eau et le feu : des bassins paysagers sont positionnés au sud et à l’ouest du bâtiment principal. La réflexion du soleil sur le plan d’eau évoque le feu de la distillation, de la tonnellerie et de la chaudronnerie. Le frémissement de l’eau reflétera la lumière flammée dans les espaces intérieurs et contre la façade du bâtiment, apportant une illumination naturelle évoluant au grès des saisons et des heures de la journée.

CALENDRIER DU PROJET

MARS
COMMUNICATION SUR LE PROJET ARCHITECTURAL

JUIN
POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE

SEPTEMBRE
DÉMARRAGE DES TRAVAUX

DECEMBRE
DÉMARRAGE DU GROS OEUVRE

AVRIL
CHOIX DE L’ÉQUIPE
LAURÉATE

OCTOBRE
LANCEMENT DES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

 

JANVIER
ANNONCE DU PROJET

JUILLET
LANCEMENT DE L’APPEL D’OFFRES
DIAGNOSTICS ARCHÉOLOGIQUES

LES NOUVELLES DU CHANTIER

© Scott Rodgerson

05.12.2023

Nouveau siège du BNIC : la démolition commence

DÉTAILS

© BNIC

28.09.2023

Début du désamiantage avant le gros-œuvre

DÉTAILS

© BNIC – Alberto Bocos Gil

05.06.2023

Retour en images sur la pose de la première pierre en présence de M. Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

© BNIC

05.06.2023

2023 – Futur siège du BNIC : la filière Cognac investit pour l’avenir

© BNIC

27.03.2023

L’interprofession du Cognac dévoile le projet architectural de son futur siège : une ambition pour la filière Cognac et pour son territoire

© Luc Castel

05.04.2023

Le promoteur REDMAN et l’architecte Jean-Michel Wilmotte choisis pour construire le nouveau siège de l’interprofession du Cognac

© BNIC

20.01.2021

La filière cognac va se doter d’un lieu emblématique dédié à l’innovation, la formation et l’accompagnement de ses enjeux d’avenir au cœur de la ville de cognac

LES NOUVELLES DU CHANTIER

© Scott Rodgerson

06.11.2023

Début de la démolition

DÉTAILS

© BNIC – Alberto Bocos Gil

05.06.2023

Retour en images sur la pose de la première pierre en présence de M. Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

© BNIC

05.06.2023

2023 – Futur siège du BNIC : la filière Cognac investit pour l’avenir

© BNIC

27.03.2023

L’interprofession du Cognac dévoile le projet architectural de son futur siège : une ambition pour la filière Cognac et pour son territoire

© Luc Castel

05.04.2023

Le promoteur REDMAN et l’architecte Jean-Michel Wilmotte choisis pour construire le nouveau siège de l’interprofession du Cognac

© BNIC

20.01.2021

La filière cognac va se doter d’un lieu emblématique dédié à l’innovation, la formation et l’accompagnement de ses enjeux d’avenir au cœur de la ville de cognac

LES PARTENAIRES DU PROJET

GALERIE

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

Groupe REDMAN / Wilmotte & Associés Architectes

PLUS D’INFORMATIONS


NOUS CONTACTER

infos@bnic.fr