Imprimer la page Retour

WebForm
Mars a été bien arrosé avec des épisodes pluvieux intenses en début et fin de mois qui totalisent environ 100 mm. Des crues sont observées sur la Charente et ses affluents…
Le Vignoble des Charentes - Mars 2007
19/04/2007

Vignoble sous les giboulées de mars - ©BNIC
Mars a été bien arrosé avec des épisodes pluvieux intenses en début et fin de mois qui totalisent environ 100 mm. Des crues sont observées sur la Charente et ses affluents. Dans la continuité de la douceur hivernale les températures restent clémentes au début du mois. Suit un épisode ensoleillé mais aux nuits fraîches, et un net rafraîchissement vers le 20 mars accompagné de légères gelées le 22 au matin.

Les premiers signes de reprise de végétation apparaissent dès le début du mois, mais suite à la baisse des températures, l’Ugni blanc ne débourre que vers le 30 mars. Cette date est toutefois précoce : l’avance est d’une bonne semaine sur l’an passé, de quelques jours sur la moyenne décennale.

Au vignoble, les plantations sont en cours. Douceur et pluies favorisent la pousse de l’herbe : les désherbages battent leur plein, souvent limités aux dessous de rangs, tandis que les inter-rangs seront travaillés mécaniquement ou enherbés.

Ces conditions ont également permis une maturation très précoce des œufs d’hiver de mildiou. Dès qu’un événement contaminant surviendra, des contaminations pourront se produire… à condition que des feuilles soient déjà étalées, ce qui n’est quand même pas pour tout de suite.

Fin mars marque la fin de la campagne de distillation. Des notes type « champignon » sont parfois rencontrés dans les eaux-de-vie nouvelles et pourraient être dûes aux dégâts d’oïdium et de pourriture tardive qui ont touché une partie du vignoble lors de la dernière campagne..


Contact, renseignements :
Station viticole du BNIC - Vincent Dumot : vdumot@cognac.fr

 

Imprimer la page Retour