Imprimer la page Retour

WebForm
La sécheresse pourrait réduire le rendement, tandis que la chaleur entretient une maturation très rapide
Contrôles maturation 2016, prélèvement 4 du 12 septembre : la sécheresse s'aggrave
13/09/2016

Prélèvement 4 du 12 septembre 2016 - rapport succinct

Date 12/09Evolution 2016 en 1 semaineEvolution moyenne des années passées
Poids moyen d'une grappe (g)316+ 18+ 37
TAV potentiel (% vol)7.7+ 1.5+ 1.3
Acidité totale (g/L H2SO4)9.2- 3.7- 4.3
pH2.78+ 0.15+ 0.12
N assimilable (mg N/L)78

Le climat ne change pas pendant la semaine écoulée, toujours sec et très chaud. Les températures maximales tournent autour de 30°C, et en début de semaine même les minimales dépassent la température moyenne normale. Des pluies orageuses sont annoncées, avec un risque de grêle qui obligerait, compte tenu du stade de maturité, à récolter de toute urgence.

En toute logique le TAV progresse rapidement et l’acidité baisse encore notablement. Au vu de ces critères qualitatifs, la récolte doit être envisagée assez tôt pour que les vins restent dans les standards d’un vin de distillation, pas trop riche en alcool et suffisamment acide. Pour que les derniers vins de 2016 restent conformes, certaines exploitations devront envisager de commencer à vendanger dans la semaine du 26 septembre.

Le faible grossissement des grappes, sous l’effet de la sécheresse, incite à revoir la prévision de récolte : le rendement moyen régional pourrait avoisiner 90 à 100 hL/ha.



Contact, renseignements
Vincent DUMOT
BNIC
+33 (0)5 45 35 61 21
vdumot@bnic.fr


 

Imprimer la page Retour