Imprimer la page Retour

WebForm
Le Cognac confirme sa reprise en 2015 pour atteindre son plus haut niveau d’expédition, tant en volume qu’en valeur. Cette dynamique est portée par les bons résultats de l’ensemble des grands marchés du Cognac, et plus particulièrement par l’Amérique du Nord qui poursuit sa progression.
Expéditions 2015 : le Cognac confirme sa reprise
14/01/2016

Cognac, 14 janvier 2016 - La reprise amorcée en 2014 se confirme en 2015 avec des expéditions Cognac en croissance de 8,5 % en volume et 21,3 % en valeur, soit des expéditions totales de près de 168,9 Millions de bouteilles, pour un chiffre d’affaires de 2,6 Milliards d’euros départ Cognac.
Des indicateurs au vert sur l’ensemble des grandes zones d’expédition Avec une croissance de 13 % en volume et 39,2 % en valeur, l'ALENA1 continue sa progression, confirmant son leadership en volume - avec 67,7 Millions de bouteilles expédiées en 2015 - et se positionnant à la première place en valeur. Ces bons résultats sont très largement portés par le développement continu des expéditions aux Etats-Unis qui atteignent cette année leur plus haut niveau historique (65,3 Millions de bouteilles).

Après une année 2014 contrastée, l’Extrême-Orient2 renoue avec la croissance et affiche une reprise de 8,4 % en volume et en valeur, soit au total plus de 50,6 Millions de bouteilles expédiées sur la zone pour la période. Le développement des expéditions de VSOP en Chine (70 % des expéditions vers ce pays) participe pleinement à cette tendance.
Les expéditions vers l’Europe3 confirment la dynamique générale avec des résultats équilibrés en volume (+ 0,6 %) - soit plus de 39,8 Millions de bouteilles expédiées sur ce marché en 2015 - et en nette croissance en valeur (+ 15,9 %).
Un développement constant des expéditions sur le reste du monde La croissance des expéditions sur de nouveaux marchés en Afrique (Afrique du Sud) ou encore en Océanie (Australie) se confirme une nouvelle fois tant en volume (+ 13,4 %) qu’en valeur (+ 27,6 %).

Additionnées, ces nouvelles zones d’opportunité représentent plus de 6 % des volumes globaux expédiés, soit plus de 10 Millions de bouteilles.
Un bel équilibre entre les qualités jeunes et les qualités supérieures Toujours portée par la dynamique américaine, la qualité VS continue sa progression en volume + 8,0 % et en valeur + 27,8 %, et compte pour près de la moitié des expéditions de Cognac.

Représentant un peu plus de 40 % des volumes expédiés, la qualité VSOP affiche également une embellie significative avec une croissance de 13,1 % en volume et 28,2 % en valeur.

La dynamique de croissance enregistrée pour les qualités VS et VSOP contrebalance positivement la baisse observée sur les qualités vieilles en volume (- 4,7 %), malgré une reprise des expéditions en valeur de + 8,1 %.
Une production 2015 en ligne avec les attentes Avec un rendement en volume supérieur à 2014 (environ 126 hl Vol/ha au lieu de 112 hl Vol/ha), soit un rendement en alcool pur de 12,40 hl AP/ha, la distillation de la récolte 2015 devraient atteindre un niveau d’environ 890 000 hl AP.

Pour rappel, le rendement annuel réglementaire Cognac pour la récolte 2015 est de 10,84 hl AP par hectare.

Cette hausse de la production permettra ainsi à la fois de répondre aux besoins et d’alimenter la réserve climatique .

    Année record en volume et en valeur, la filière Cognac représente 20 % des exportations de Vins et Spiritueux français, pesant ainsi de tout son poids dans la balance commerciale française.





1ALENA : Accord de libre-échange Nord-américain (ALENA), signé entre le Canada, les États-Unis et le Mexique en janvier 1994.

2Extrême-Orient : Asie du Sud-Est (Corée du Sud, Hong Kong, Malaisie, Singapour, Taïwan, Thaïlande), Chine, Japon.

3Europe : continent européen, dont Europe de l’Est et pays Baltes (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Biélorussie, Croatie, Estonie, Géorgie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Ukraine).

4 Very Special

5 Very Superior Old Pale

6 En 2008, avec l’appui des Pouvoirs Publics, les professionnels du Cognac ont mis en place un instrument de gestion de leur production destiné à leur permettre de faire face au déficit de récolte: la réserve climatique.

    Contact, renseignements
    Marie-Véronique CHALAS
    BNIC - Département Communication & Promotion
    +33 (0)5 45 35 60 24
    mchalas@bnic.fr

     

    Imprimer la page Retour