Imprimer la page Retour

WebForm
La maturation ralentit mais l'année reste très précoce.
Contrôles maturation : prélèvement 5 du 4 septembre. Rapport succinct
05/09/2017
Date : 4 septembre 201755 parcelles32 parcelles non gelées (G0)23 parcelles gelées
(G1)
Poids moyen d'une grappe (g) 347 399 276
TAV potentiel (% vol) 8.0 8.1 7.9
Acidité totale (g/l H2SO4) 10.6 9.3 12.4
pH 2.85 2.89 2.79
Azote assimilable (mg N/l) 138 116 170

Les températures se rafraîchissent nettement au cours de la semaine passée, peu ensoleillée. Il pleut significativement par endroits : plus de 20mm en cumul sur les sites les plus arrosés. Ces conditions freinent la maturation, qui reste cependant nettement plus précoce que la normale. Le poids des grappes montre une évolution cahotique liée aux difficultés d’échantillonnage, en particulier sur les parcelles gelées. Mais les grappes gardent leur aspect particulier du millésime : grosses baies, grappes compactes, surtout sur les parcelles gelées. La maturation de ces parcelles gelées, très variable entre situations, doit être évaluée au cas par cas.

Sans être alarmantes, l’apparition et l’extension de foyers de pourriture incitent à la vigilance, en particulier dans les parcelles touchées par les tordeuses de la grappe.





Contact, renseignements
Vincent DUMOT
BNIC
+33 (0)5 45 35 61 21
vdumot@bnic.fr


 

Imprimer la page Retour