Imprimer la page Retour

WebForm
Lors de l'Assemblée Plénière du 28 novembre 2011, les professionnels ont réaffirmé leur opposition totale à la contractualisation des volumes mis en réserve de gestion et ont adopté à l'unanimité une motion sur ce sujet.
Motion sur la réserve de gestion
29/11/2011

Considérant que la réserve de gestion a pour objet de :
  • Contribuer à pallier les fluctuations importantes et imprévues des marchés auxquelles doit faire face le Cognac ;
  • Favoriser la reconstitution et la pérennisation d’un stock approprié à l’élaboration de produits de qualité constante et à l’approvisionnement de tous les marchés ;
  • Permettre à la viticulture de reconstituer un stock d’eaux-de-vie rassises, libre de tout engagement ;

Considérant qu’elle constitue un outil indispensable tant pour la gestion du Cognac et de ses stocks que pour les opérateurs, viticulteurs et négociants, qui souhaitent assurer la continuité et la pérennité de leur activité ;

Considérant qu’elle ne doit en aucun cas perturber les courants commerciaux traditionnels ;

Considérant que l’accord interprofessionnel du 2 septembre 2011 conclu au sein du BNIC relatif à la mise en réserve de gestion précise, dans ses articles 5.4 et 5.5, que la réserve de gestion « reste la propriété de l’opérateur quel que soit son lieu de stockage et ne peut faire l’objet d’aucune transaction commerciale » ;

Considérant que le non-respect des dispositions de l’accord du 2 septembre 2011 susvisé pourrait conduire à la remise en cause du dispositif de la réserve de gestion ;

les professionnels du Bureau National Interprofessionnel du Cognac, réunis en Assemblée Plénière le 28 novembre 2011,

réaffirment leur opposition totale à la contractualisation des volumes mis en réserve de gestion
et
demandent solennellement à tous les opérateurs de la filière de respecter ce principe.

    Motion adoptée à l’unanimité lors de l’Assemblée Plénière du 28 Novembre 2011


 

Imprimer la page Retour