Imprimer la page Retour

WebForm
Deux membres de la Commission européenne ont été accueillis au BNIC les 29 et 30 juin 2011. L'occasion pour les membres de du Comité Permanent de les sensibiliser aux problématiques liées aux enjeux de l'Interprofession.
La Commission européenne à la rencontre de l'Interprofession
30/06/2011

Après deux jours passés dans le cognaçais à la rencontre des négociants et viticulteurs de la Région Délimitée Cognac, M. Hermanus VERSTEIJLEN, Directeur de la Direction C, « Economie des Marchés et OCM unique », et Mme Ersilia MOLITERNO, Assistante du Chef d’Unité « Vin et Boissons Spiritueuses », se réjouissent des échanges générés par cette visite "sur le terrain".

29 juin : un Comité Permanent exceptionnel Un Comité permanent exceptionnel a été organisé au cours duquel nos professionnels ont pu expliquer les positions de l'Interprofession sur des sujets cruciaux, comme la libéralisation des droits de plantation, ou la protection de l'Indication Géographique Cognac.

De gauche à droite : Hermanus Versteijlen, Ersilia Moliterno, Philippe Coste, Catherine Le Page et Bernard de Larquier

De gauche à droite : Hermanus Versteijlen, Ersilia Moliterno, Philippe Coste, Catherine Le Page et Bernard de Larquier

Les outils mis en place récemment - Réserve de Gestion et Réserve Climatique" - leur ont été présentés.

Impressionnés par le dynamisme de notre Interprofession (spécificité française), nos deux fonctionnaires européens de la Commission, ont, de leur côté, exposé et expliqué la logique des différentes décisions prises par l'Union Européenne.

« ...Cette rencontre nous a permis de réfléchir ensemble et d'élargir notre pensée... », déclare Philippe COSTE, Président par intérim du BNIC.

Bernard de LARQUIER, représentant de la famille de la viticulture, tout en saluant lui aussi l'intérêt de cette rencontre, renouvelle sa crainte d'une dérégularisation des droits de plantation qui pourrait aboutir à la non viabilité de notre vignoble.

Mme Le Page, Directeur du BNIC, a rappelé la position commune prise par l'Interprofession sur le sujet en janvier 2011.

Un message entendu par les deux membres de la Commission.

Ces échanges ont permis d'apporter à M VERSTEILJEN ET Mme MOLITERNO un éclairage qui permettra de mieux positionner les enjeux de la filière vis à vis de l'Union Européenne, se réjouit Mme Le Page.


 

Imprimer la page Retour