Imprimer la page Retour

WebForm
En 2010, la 1ère eau-de-vie AOC au monde bat son record absolu en terme de chiffre d’affaires en atteignant cette année 1,860 milliard d’euros. Durant la crise économique mondiale, le Cognac a particulièrement bien résisté avec une seule année (2009) de baisse du chiffre d’affaires mais largement rattrapée en 2010 avec une hausse de près de 30 %.
2010, des résultats magnifiques pour le Cognac
18/01/2011

En 2010, la 1ère eau-de-vie AOC au monde bat son record absolu en terme de chiffre d’affaires en atteignant cette année 1,860 milliard d’euros. Durant la crise économique mondiale, le Cognac a particulièrement bien résisté avec une seule année (2009) de baisse du chiffre d’affaires mais largement rattrapée en 2010 avec une hausse de près de 30 %.

Cette formidable croissance s’applique sur tous les continents et toutes les désignations de vente pour atteindre plus de 12,8 millions de caisses expédiées en 2010, soit 153,1 millions de bouteilles (+17,9 %).
Les volumes de production atteignent des niveaux importants (555 000 Hl) hors réserve climatique) pour pouvoir répondre aux besoins des dynamiques marchés.


Toutes les qualités profitent de l’embellie

En 2010, la montée en gamme se confirme avec des qualités supérieures (VSOP et XO) qui deviennent majoritaires et pèsent 54,5 % du marché du Cognac. Cette prémiumisation s’explique par la croissance soutenue des qualités XO et plus (+36,6 % sur un an) et du VSOP (+27,0 % sur un an), le VS progresse quant à lui de 6,6 % sur un an.

Les modes de consommation diversifiés du Cognac sont gage de croissance

Environ 70 % de la consommation mondiale du Cognac se réalise hors forme digestive, le Cognac s’appréciant de plus en plus sur glace, en cocktails et en long drinks.
Ses caractéristiques aromatiques uniques liées à son terroir ont séduit les consommateurs du monde entier.

5 bouteilles de Cognac vendues dans le monde à chaque seconde

En 2010, la répartition du marché du Cognac reste très équilibrée entre les 3 principales zones géographiques même si l’Extrême-Orient (33,2 % du marché mondial en volume) connait une croissance très soutenue (+34,3 % sur un an). L’Asie devient ainsi le premier marché mondial en volume pour le Cognac (4,42 millions de caisses) alors qu’elle l’était déjà en valeur depuis 2008.

L’Aléna* (32,2 % du marché mondial) a bien rebondi, et plus particulièrement les Etats-Unis qui restent le premier pays consommateur de Cognac avec 3,89 millions de caisses. Ce développement constant est notamment porté par un mode de consommation ethnique des afro-américains et des hispaniques.

En Europe, les expéditions atteignent 30,5 % du volume mondial soit 3,89 millions de caisses avec une croissance de 11,7 %.
Les consommateurs français sont de plus en plus séduits par le produit qui progresse là aussi de 18,3 %.

Icône emblématique française, le Cognac est exporté à près de 97 %. Ces expéditions pèsent aujourd’hui 1,83 milliard d’euros dans la balance commerciale française, soit l’équivalent de la vente de 35 Airbus A320.

Le Président du Bureau National Interprofessionnel du Cognac (B.N.I.C.), Bernard GUIONNET, se félicite de ces résultats qui confirment le dynamisme de l’Appellation et réaffirme sa confiance pour l’avenir.



*Alena : Mexique, Canada, États-Unis

Contact presse
Marie-Véronique Chalas
Bureau National Interprofessionnel du Cognac
06 80 24 80 24 – e-mail : mchalas@bnic.fr

 

Imprimer la page Retour