Imprimer la page Retour

WebForm
Environ 600 bouteilles de contrefaçons de Cognac ont été interceptées, fin mai 2006, par l’administration des douanes dans le port d’Anvers…
Destruction de contrefaçons de bouteilles de Cognac
12/10/2006
Destruction de faux Cognac provenant d'Arménie Environ 600 bouteilles de contrefaçons de Cognac ont été interceptées, fin mai 2006, par l’administration des douanes dans le port d’Anvers.

Ces produits, en provenance d’Arménie, présentaient l’indication «Cognac Arménien» en traduction ; les bouteilles étaient emballées dans des caisses en carton libellées «Cognac Arménien».

La retenue de ces bouteilles a été notifiée le 2 juin 2006 ; au moment de celle-ci, la destination finale n’était pas spécifiée ; tout porte cependant à croire que cet envoi était destiné à la Belgique.

La société de logistique s’occupant des formalités douanières de cette expédition a fait abandon de la marchandise dans une déclaration le 15 juin 2006 ; elle prendra en charge les frais liés à la destruction des produits ; ceux-ci ont été déversés dans une fosse et incinérés le 9 octobre 2006 à Bruxelles.

Cette saisie, intervenue peu après une première saisie record de 10 000 bouteilles dans le même port d'Anvers au mois de mai 2006*, est une victoire supplémentaire dans la lutte contre la contrefaçon menée par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac dont l’une des missions est la protection de l’Appellation Cognac.


Cognac, le 11 octobre 2006




 

Imprimer la page Retour